vendredi 24 août 2012

Début de la maçonnerie

C'est parti !!

Le matériel :
- Une bétonnière
- Une brouette de maçon
- Des truelles
- Un niveau à bulle
- Un double décamètre
- Un niveau laser rotatif
- Un fil à plomb
- Une pelle


LE MORTIER POUR LA POSE DE BLOCS DE BÉTON

Notre mortier pour le montage des parpaings est dosé à 1 pour 4, soit : Un volume de ciment pour 4 volumes de sable et 1/2 volume pour l'eau. L'eau est bien souvent plus proche des 3/4 d'un volume que d'1/2.
Le mortier ne doit être ni trop liquide, car il n’a pas de tenue et reste poreux après séchage, ni être trop sec car il adhère peu et reste friable une fois sec. Je vois souvent sur des sites d'auto construction des images de mortier qui me semble être beaucoup trop liquide...

Le mélange est réalisé à l'aide de la bétonnière. A sec, nous versons les 4 volumes de sable et nous ajoutons le volume de ciment en dernier. Une fois le mélange homogène, nous ajoutons l'eau progressivement.

Il est inutile de faire des mélanges dosés à 1 pour 3!! (ancienne méthode) à part si vous avez des actions chez le fournisseur de ciment !!! :D

En effet, le sable livré en vrac contient un taux humidité d'environ 15%. La règle des 1 pour 4 est donc tout à fait préconisée dans notre cas, ce qui nous donne un mortier dosé à 400kg. On peut lire sur certain site qu'un mortier de 350kg par m3 de sable suffit pour le montage de murs en blocs de béton... à vous de voir, j'ai choisi la sécurité... Le mortier doit être collant

Pour le mortier utilisé dans l'assemblage de parpaings : comptez 1m³ de mortier pour assembler 55 m² de mur soit 550 parpaings, dans le cas de parpaings de taille standard 20x20x50 cm.

Nous commençons la pose des blocs d'angles. Je tends les cordeaux de chaises qui me servent de repère. Je me sers ensuite du fil à plomb pour implanter les blocs. Je dépose du mortier et je les règle de niveau (altimétrie) à l'aide du laser rotatif et je vérifie l'équerrage.

Certaines palettes de parpaing nous gênent pour tendre les cordeaux de chaises... le livreur n'avait pas la possibilité de les mettre ailleurs, m'enfin, je préfère ça que de me taper deux jours de manutention pour rechercher les blocs en dehors du terrassement.

Nous humidifions les blocs et les
fondations avant la pose afin de maximiser l'adhérence avec le mortier. (attention, le mélange qui se trouve dans la brouette est sec, je n'ai pas encore mis l'eau)


Une fois les angles posés, nous tendons un cordeau et nous commençons la pose des rangées. La première est la pire... le mortier qui déborde des agglos sur les fondations est très difficilement récupérable du fait de l'irrégularité du support... j'ai l'impression de faire du "gâchis" de mortier...

Nous faisons une forme de cunette sur le côté extérieure de la maison (sur toute la périphérie). En effet, nous ne poserons pas de drain car notre sol est très perméable (ouffff.... environ 2000 Euros d'économie). La cunette remplira son rôle en envoyant l'eau s'écoulant le long du vide sanitaire en dehors des fondations.




Petit à petit, les agglos se montent. Je suis seul, je pose environ 30 blocs en 4 Heures, il faut compter 4 mélanges à la bétonnière.







EXPLICATION SUR LE CHOIX DES PARPAINGS (BLOCS DE BÉTON)

Nos agglos sont de type "creux" 20x20x50, selon le D.T.U. maçonnerie pour les vides sanitaires, les murs peuvent être réalisés en parpaings creux, car il n'y qu'un côté de poussée de terre. De plus notre construction sera beaucoup plus légère qu'une construction complète en agglo ou en brique.

La résistance à la compression d'un bloc béton courant de classe B40 est de 40 kg/cm2 (4 MPa) pour toute la surface, dans notre cas: 20cm de largeur x 50cm de longueur = 1000cm, ce qui donne 40 000kg, soit 40 tonnes pour un agglo de50cm... 80 tonnes par mètre linéaire... Les coefficients réducteurs pour un mur en parpaing de béton sont de 6 pour un chargement centré, 8 pour un chargement excentré (mur de façade par exemple)

Une autre condition: le mur ne doit pas dépasser un élancement de 15 (hauteur maxi = 15 x 20 = 300 cm) Notre mur périphérique peut donc supporter 10 tonnes par mètre linéaire (80 tonnes / 8) et 13,3 tonnes par mètre linéaire (80 tonnes / 6) pour un mur en position centrale (chargé des deux cotés).
blogger