vendredi 19 avril 2013

Coffrage de la dalle (jour 1)

Après beaucoup de recherches et une relecture du DTU bois, j'ai décidé d'abandonner la pose de planelles (voir l'extrait ci-dessous déniché sur le net) 

Règles de l’art
Le DTU 31-2 s’applique, il prévoit notamment :
Ouvrage de soubassement
Epaisseur du chaînage en béton armé
L’épaisseur du chaînage en béton armé doit être au moins équivalente à celle des murs
extérieurs en ossature bois. A défaut, il convient de renforcer le ferraillage de la dalle de
telle sorte que les charges du bâtiment soient transmises aux fondations par la lisse basse
(ou d’utiliser une autre méthode ayant fait l’objet de justification).

Nous commençons donc le coffrage:

Le matériel:
- Une scie circulaire
- Des fixations spéciales pour béton cellulaire
- Une équerre, crayon de traçage
- Un mètre ruban
- Un niveau à bulle
- Une visseuse / perceuse
- Des petits clous
- Des EPI
- Des planches de coffrage (avec un peu d'huile)

Nous posons des planches de 300x27 d'épaisseur... Elles seront  fixées dans les blocs de béton cellulaire tous les mètres.   

Afin de faciliter le traçage et le perçage des trous, nous plaçons des petits clous tous les cinquante centimètres à 17cm du haut de la planche car notre dalle fera cette épaisseur. Mon dernier rang d'agglo ayant été posé à l'aide d'un laser rotatif, les planches devraient ainsi être posées de niveau rapidement.

Les planches sont pré-percées avant la pose.
Une fois la périphérie coffrée, nous assemblons les angles des planches avec des vis à bois en vérifiant la verticalité de ces dernières.

Sur la photo de droite, on peut voir un clou qui soutient la planche avant le perçage.

Les planches sont renforcées à l'aide de chutes de tasseaux qui ont servis pour l'implantation de la maison. J'en profite pour coller les coudes d'aération du vide sanitaire car le remblaiement est prévu pour la semaine prochaine. 



A suivre !!!!
blogger