mardi 7 mai 2013

Coulage dalle béton autoplaçant (autonivelant)

Il est 8H, le camion pompe arrive... Nous avons un peu de chance aujourd'hui, il ne devrait pas pleuvoir... ça change... et ça fait du bien au moral.







Le matériel :
- Un rateau
- Une règle à débuller (prêté par le commercial)
- Une paire de gants
- Une paire de bottes
- Un pulvérisateur pour le produit de cure
- Un laser rotatif

La première toupie arrive.
La pompe est placée à l'angle le plus éloigné.







Il faut que je vous précise que le commercial était contre le fait de nous livrer un béton autoplaçant.
Raisons invoquées:
- Mise en œuvre non effectuée par un pro... (humm ????)
- Le béton très fluide pourrait couler entre les hourdis car il n'y avait pas de film polyane
- Risque de casse d'un hourdis...

J'ai donc vérifié qu'il n'y avait que très peu d'espace entre les hourdis. Lorsque ces espaces étaient supérieurs à 0,5cm, je les ai comblé avec de la mousse polyuréthane en bombe. A force d'insister, le commercial à lâché prise et a accepté de nous livrer.

Le pompiste a été super sympa, il m'a filé un bon coup de main pour l'étalage du béton. Moi je passe la règle à débuller. Il faut effectuer deux passages croisés. 
La seconde toupie arrive.
Tout juste le temps pour moi de passer le produit de cure sur la partie de la dalle du garage.
Le pompiste continue d'étaler pendant que je débulle...  Je vérifie avec le laser que tout est OK pour éviter des flashs de plus d'un centimètre.

On avance bien....
C'est quand même physique cette règle à débuller.... :D











Voilà le résultat... en trois heures... une belle dalle de niveau. Les renforts de dalle en chevron n'étaient pas suffisants... J'aurais dû en placer un tous les mètres. Les planches se sont légèrement écartées mais rien de bien dramatique. Le produit de cure a été pulvérisé au fur et à mesure de l'avancement. Il m'a été fourni par le pompiste. Le reste de béton m'a également permis de couler la petite dalle d'accès au VS.

Une belle page de tournée... fin de la maçonnerie... OUFFFF!!! c'était long! Surtout avec cet hiver hyper rigoureux dans le nord de la France, toute cette pluie et ces températures très basses pour la saison. Pourvu que la météo nous épargne pour l'ossature...

Une autre petite info : avant le coulage de la dalle, j'ai dessiné et coté les poutrelles sur un plan pour ne pas les percer lors de la pose des murs.  

Nous allons enfin pouvoir passer au bois... :D 
blogger