vendredi 4 octobre 2013

Toiture plate EPDM (garage et balcon)

Aujourd'hui un p'tit résumé de 2 jours de pose de la membrane EPDM sur la toiture plate du garage et du balcon... mais avant une petite photo qui montre mon état d'énervement lors de la réception de la palette de membrane... 

Un clou dépasse et le rouleau de membrane est percé...
M'enfin, plus de peur que de mal, le rouleau est percé sur le bout... je pourrais donc rajouter une "rustine".




Avant de vous exposer la suite, je voudrais vous informer que le commercial doit pouvoir vous faire l'étude complète de votre toiture. La quantité de membrane en fonction de la surface et des relevés, la quantité de colle, les accessoires type bandes de pontage pour les raccords de membrane, etc... Le kit livré est complet, il y a vraiment tout: des roulettes à maroufler, une paire de ciseaux de compétition (j'en ai jamais vu une aussi performante), les grattoirs, les gargouilles, les descentes d'eau, les perches, etc... Les rouleaux sont assez lourds, exemple : un de 4.57x7.62 fait environ 60 kg... très difficile à monter seul sur le toit, voir impossible... j'ai vite compris mes limites :D 

Vous trouverez ici l'avis technique de ce produit (Je n'indique pas la marque de la membrane pour ne pas faire de pub, mais il y en a d'autres identiques, peut être moins onéreuses, à vous de voir en fonction de la remise de prix de votre commercial) 
Concernant les instructions de pose, de nombreuses vidéos sont disponibles sur la toile... Tous les dessins techniques sont visibles sur le site du fabricant.

Dernières explications sur les problèmes de condensation et du choix d'une membrane pas très perméable à la vapeur d'eau :
Le garage : il ne sera pas isolé, ni chauffé, donc pas trop de problème...
Le balcon : il sera isolé par dessus et dessous de l'OSB, il faut donc impérativement respecter la règle des 2/3 - 1/3 avec les 2/3 de la résistance thermique placé du côté extérieur. Nous placerons donc un isolant en panneau rigide de polyuréthane de 100mm par dessus l'OSB. (fixé mécaniquement dans et compatible avec la colle pour membrane)
La maison : afin de limiter les coûts de l'isolation, j'ai opté pour une lame d'air ventilée de 6cm mini comme le D.T.U l'indique. En effet, les panneaux de polyuréthane coûtent très chers... ont une grande résistance thermique mais un déphasage vraiment trop bas pour une mob. Je déconseille donc fortement d'utiliser ce type d'isolant seul... (couplé à une toiture végétale serait mieux)  

C'est parti !!!

Première étape : étendre la membrane au sol pendant minimum 30 minutes afin qu'elle prenne sa place.

Seconde étape : mélanger la colle qui pue fortement l'acétone... (pas bien... j'ai laissé faire ça à mon père)

Troisième étape : appliquer la colle au rouleau sur le support et la membrane. 


Quatrième étape : (je n'ai malheureusement pas de photos) faire rouler la membrane et la maroufler avec un balai de l'intérieur vers l'extérieur.

Et voilà le travail.



Pour la suite des opérations comme les angles des relevés, je vais juste mettre des photos car il faut une vidéo pour comprendre le principe.

Détail d'un angle









Descente d'eau








Bande de pontage et angle terminé








Voici le résultat une fois terminé !!! Il faut compter une grosse journée à deux pour 60m² (compris relevés, angles, descente d'eau, trop plein, bandes de pontage)





On poursuit avec le balcon

Perçage de l'acrotère pour le passage de la gargouille EPDM et fixation de l'isolant. 

détail d'un angle



C'est fini pour le balcon !!Il ne reste que le tuyau de trop plein et les crapaudines à ajouter...

Des bulles d'air sont apparues après le marouflage, elles étaient emprisonnées dans les fixations de l'isolant... le commercial m'a informé qu'il n'y avait strictement rien de grave...
blogger